Corps, sons, couleurs de voix

avec Stefano Poletto et Liliane Bernar
Du 10 au 17 juillet 2016

Stefano Poletto

Ecoute des timbres, tissages mélodiques, sonorités instrumentales
Polyphonies en construction

Avec Stefano Poletto, nous entrons dans la polyphonie classique, centrée sur le dialogue et le rapport entre les voix dans un répertoire simple mais riche harmoniquement. Il nous propose de vivre le son comme expérience « inouïe » partagée, entendre se produire les dissonances et éprouver leur rôle dans une partition, en goûter l’écart et la résolution.
Chercher sa couleur vocale, entrer dans la matière sonore d’instruments sont autant de chemins qu’il nous ouvre pour mieux entrer où il nous conduisent : au coeur de la polyphonie , là où les accords se tricotent, se dénouent, frottent. Anciennes ou contemporaines, traditionnelles ou expérimentales, les mélodies proposées sont approchées simplement et sans partition.
Hautboïste formé en Italie puis en Belgique, Stefano Poletto conjugue une expérience de la direction d’orchestre et de choeur à un talent particulier de coloriste des timbres. Il introduit à une écoute du tissage des voix entre elles et de leur rapport et permet une élaboration plus consciente de la place de chacun dans la texture de l’ensemble vocal en fonction du morceau travaillé. Il dirige une dizaine de formations chorales dont les ensembles Ishango et Melting Vox

Liliane Bernar

Présence et disponibilité
Rendre le souffle libre par l’accompagnement respiratoire,
entrer dans un rythme commun

Proposé en matinée, le Massage Sensitif Camilli ® permet, par le toucher, une écoute de soi comme de l’autre qui prépare au partage des voix. Le toucher d’autrui qui se synchronise à la respiration permet d’en affiner et d’en approfondir la sensation. Entendre le rythme faire corps, sentir le corps se faire rythme ouvre à une détente profonde et une sensation d’accordage à l’environnement, incluant la prise en compte d’autrui.

Cette détente n’est pas synonyme de perte de vigilance, mais d’attention tranquille et de sensibilité augmentée à ce qui nous entoure, permettant centrage et anticipation dans le confort. Tout en bénéficiant de l’ouverture respiratoire, le chant collectif est préparé et facilité par le déploiement d’une présence élargie et simple débarrassée de trop de contraintes mentales.